Interview croisée

Le comité de sélection d’Entreprendre&+ a choisi, en mai dernier, de soutenir l’UPTIH, Union Professionnelle des Travailleurs Indépendants Handicapés.  Un soutien, en premier lieu, dédié à une refonte de sa stratégie de communication et de son positionnement pour un essaimage réussi, dans la France entière, d’ici 3 ans. Un challenge à la hauteur de ces deux entrepreneurs engagés que sont : Bruno Delahaye, philanthrope et mentor au sein d’Entreprendre&+ et Didier Roche, co-fondateur des restaurants dans le Noir et co-fondateur et Président de l’UPTIH. Interviews croisées.

 

Bruno Delahaye July 17_4Bruno, présentez-vous brièvement, vos liens avec Entreprendre&+ :
Je suis un entrepreneur ayant travaillé également dans des grands groupes en France et à l’étranger.
Mes engagements personnels sont centrés sur les sans-abris et les personnes en grande détresse matérielles. Mon implication auprès des équipes d’Entreprendre&+ s’inscrit dans la continuité de mes engagements et mon souhait de mettre à contribution des années d’expérience auprès des Start-ups et du conseil en transformation digitale.

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce projet, vous a donné envie de le mentorer ?
Entreprendre aujourd’hui demande à la fois énergie et clairvoyance pragmatique. Le créateur a besoin d’un entourage bienveillant et compétent. Cette mission est au cœur de la proposition de L’UPTIH. Je trouve donc essentiel et urgent d’apporter toute l’aide nécessaire pour que cette offre soit connue, comprise et bien sûr utilisée par ceux d’entre nous qui partent dans l’aventure entrepreneuriale avec un handicap.

 

Quels sont selon vous les atouts de l’UPTIH ? Les enjeux pour l’UPTIH ?
L’UPTIH est une pépite cachée qui doit se révéler sous son vrai jour. Elle rassemble des talents, des compétences, des outils qui doivent être mis à disposition d’un nombre croissant d’adhérents. L’objectif est donc de faire connaitre plus largement et de révéler les réalisations de ceux qui entreprennent avec l’appui de l’UPTIH. Voilà donc bien des enjeux de communication et de stratégie de diffusion qui doivent permettre de pleinement réaliser le potentiel de l’UPTIH.

 

Photo Didier_Roche_FB_by_Olivier_Merzoug_Photographer-4_R-recadréeDidier, en quoi le mentorat d’Entreprendre&+ permettra à l’UPTIH de franchir une étape, selon vous ?
Cet accompagnement fort tant financier que stratégique nous a réellement challengés et poussés, en moins de trois mois, à révolutionner totalement notre communication, repenser notre positionnement, la formulation de nos missions, de notre engagement. Réflexion qui aura été jusqu’à la décision de changer de nom.

L’ambition d’une telle démarche, c’est de faire de notre association un acteur important dans l’univers de la création d’entreprise, un réseau dont la parole va compter dans le champ de l’entrepreneuriat et du handicap.

 

Un rêve pour l’UPTIH demain ?
C’est d’abord un objectif chiffré, symbolique : 100 000 personnes adhérentes de l’UPTIH demain. Cela traduit notre volonté de créer une véritable communauté d’entrepreneurs handicapés ou non, partenaires, experts projets, qui contribuent, par leurs actions, à faire changer le regard porté sur la diversité dans la société.
Handicapé sûrement entrepreneur avant tout !