“L’impact” était au cœur de plusieurs temps d’échanges proposés début mars par des réseaux ou acteurs philanthropiques : l’occasion de démythifier cette notion et les enjeux qu’elle soulève.

 

L’injonction n’est pas nouvelle mais elle monte en puissance au sein du monde de l’intérêt général et plus spécifiquement des fondations : il faut évaluer son impact ! 

Mais que met-on derrière cette notion d’impact ? Pourquoi s’y intéresser (démontrer ou améliorer) ? Quoi et comment évaluer (pertinence, efficacité, efficience… impact) ? 

La Fondation Entreprendre proposait le 4 mars dernier à ses fondations abritées (une dizaine dont celle d’Entreprendre&+, la Fondation &+) un temps d’échange autour du sujet avec un objectif clair : rassurer les philanthropes et baisser la pression sur ce diktat de l’évaluation ! Benoît Mounier, Directeur des programmes de la Fondation Entreprendre, a apporté un éclairage sur l’utilité sociale, notion centrale dans une démarche d’évaluation mais pour autant relative car dépendante d’un contexte (géographique et temporel) et de valeurs portées par ceux qui la définissent. Il a partagé enfin quelques points d’attention à avoir en tête lorsqu’on se lance dans la démarche, parmi lesquels :

  • Être vigilant à la temporalité d’une démarche d’évaluation : temps du financement versus celui de l’observation des effets, certains effets se mesurant sur du très long terme (ex: l’éducation);
  • Veiller à ce que l’évaluation n’incite pas les structures à se détourner des publics les plus vulnérables ou des problématiques sociales durablement ancrées et à abandonner l’idée d’avoir un impact systémique;
  • Relativiser, accepter que l’évaluation d’impact est une simplification de la réalité;
  • Participer et faire participer;
  • Adapter la démarche d’évaluation à la capacité, aux ressources disponibles et aux enjeux à évaluer.

De son côté, l’association Un Esprit de Famille organisait le 10 mars dernier, à l’initiative d’un “cercle impact” créé en 2020 par une quinzaine de ses membres, un temps d’échange en partenariat avec Le Socialab, entreprise spécialisée sur le sujet. L’objectif : aider ses membres (fondations familiales et d’initiative privé) à décrypter les enjeux sous-jacents à l’évaluation d’impact pour ce type de fondations notamment, proposer une démarche collective autour de cette question et dégager une vision commune et des outils communs sur le sujet. Cet échange sur Zoom a réuni plus de 50 participants et répondu à un besoin clair des fondations de partager leurs questions, réflexions et expériences en la matière afin de progresser ensemble sur ce sujet à la fois si complexe et passionnant !

Nous étions heureux de pouvoir contribuer à ces échanges qui nourrissent notre démarche en cours (cf. article sur notre évaluation d’impact) et nous ne manquerons pas de participer à ceux proposés par d’autres réseaux tels q’Admical ou le CFF qui apporteront sans doute d’autres éclairages sur le sujet !

 

Publié le 20 mars 2021