nuage de mots

L’innovation sociale constitue une des clés de réponse à nos défis sociaux et écologiques. Elle apporte des réponses nouvelles à des besoins existants ou émergents, que nos politiques publiques peinent à couvrir. (…) 

Force est néanmoins de constater qu’aujourd’hui, l’innovation sociale et celles et ceux qui la portent éprouvent nombre de difficultés aux dispositifs fiscaux, réglementaires existants et dédié à l’innovation. (…) 

C’est pourquoi le Haut-Commissariat à l’Économie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale (HCESSIS) a souhaité confier une mission à Jérôme Schatzman, Directeur Exécutif de la Chaire Innovation et Entrepreneuriat Social de l’ESSEC, en vue de constituer et d’assurer la Présidence d’un groupe de travail chargé de proposer les voies et les moyens d’un développement accéléré des dispositifs de financement de l’innovation sociale.

(extrait de la lettre de mission ad hoc du 18 septembre 2019).

 

C’est ainsi qu’en octobre dernier, Félicie Goyet, Directrice Projets & Impact d’Entreprendre&+, ainsi qu’une vingtaine de représentants d’institutions publiques, d’entreprises, d’associations, d’entreprises sociales, de fondations ou de fonds d’investissements ont été sollicités par Jérôme Schatzman, pour rejoindre ce groupe de travail que lui avait confié Christophe Itier, le Haut-Commissaire.

 

Après s’être réunis 1 fois par mois en plénière ou en sous-groupes pour faire émerger les problématiques et les idées pour y répondre, les membres du groupe de travail sont actuellement en train de rédiger une série de “fiches-propositions” très concrètes visant à mieux connecter, former et accompagner les différentes parties prenantes (innovateurs sociaux, financeurs publics et privés, structures d’accompagnement…) afin de faciliter l’accès aux financements publics et privés pour tous les innovateurs sociaux quels que soient leur stade de développement et leur territoire d’action.

 

En ces temps si incertains, gageons que les propositions émises par le groupe de travail trouveront un écho favorable pour permettre au plus grand nombre d’innovateurs sociaux de trouver des financements adaptés à leurs besoins et contribuer ainsi à apporter des solutions pertinentes aux problèmes sociaux et écologiques présents et à venir (et l’actualité nous confirme qu’on a bien besoin d’eux) !