Eric du Fraysseix

 

 

Eric du Fraysseix a rejoint Entreprendre&+ en 2016. Après une carrière entrepreneuriale très riche, il décide de s’engager à nos côtés pour soutenir et accompagner financièrement ces projets qui contribuent à faire bouger les lignes de la société. 4 ans plus tard, Eric est mentor de Victoria, la fondatrice de Solinum et de plus en plus engagé.   

Q : Eric, peux-tu te présenter brièvement. Quel a été ton parcours d’entrepreneur ? 

Après mes études à l’ESSEC, j’ai débuté ma carrière dans l’audit chez Andersen. Puis l’opportunité s’est présentée de me mettre à mon compte dans une société de MNA dans l’assurance. J’en ai ensuite créé le salon professionnel qui a été repris, en 1995, par la Fédération Française des Sociétés d’Assurances.

A 45 ans, j’ai changé de secteur et repris une petite société de traduction que j’ai développée en m’appuyant notamment sur un réseau de traducteurs extérieurs. Douze ans après, mon fils, Benjamin m’a rejoint, mon gendre également. Nous avons diversifié le portefeuille de clients et accéléré le développement à l’international. Aujourd’hui, la société est présente dans 12 pays, compte 900 salariés, avec un  CA de 150 millions, dans un marché qui s’est beaucoup complexifié et digitalisé.

Q : As-tu des engagements philanthropiques autre que ceux au sein d’Entreprendre&+ ?

J’ai choisi de ne m’engager qu’au sein d’Entreprendre&+.

 

Q : Cela fait maintenant plus de 3 ans que tu as rejoint E&+, tu as été mentor à plusieurs reprises et notamment de Solinum aujourd’hui. Que retires-tu de cette expérience ?

Quand je suis arrivé chez Entreprendre&+, nous venions de sélectionner SINGA. J’ai alors participé à plusieurs réunions qui m’ont permis de découvrir les particularités du secteur et du monde associatif. Puis nous avons sélectionné Solinum qui outille et centralise toutes les informations utiles aux personnes en précarité. J’ai été impressionné, comme l’ensemble du comité de sélection par l’énergie de Victoria, à seulement 25 ans.  Rapidement, Victoria a su mettre son sens de l’autorité et sa remarquable capacité d’analyse et d’innovation au service de son projet. Nous nous rencontrons désormais tous les mois avec Félicie Goyet, la directrice Projets&Impact. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec elles deux sur la stratégie, le positionnement mais aussi sur la posture de dirigeant et la structuration de l’équipe… Après 18 mois, Victoria me bluffe toujours.  

Q : Tu es investi dans plusieurs réseaux, quels sont selon toi les atouts d’Entreprendre&+ pour convaincre d’autres entrepreneurs philanthropes de nous rejoindre ?

Pour moi, Entreprendre&+ est une organisation qui a fait ses preuves, qui a une certaine antériorité, une certaine expérience et une forte fiabilité pour trouver de bons projets. L’alliance est très structurée, avec un collectif de personnes à forte valeur ajoutée qui savent reconnaître les projets qui font changer la société et c’est encore plus vrai aujourd’hui. A cela s’ajoute la belle complémentarité de l’équipe.

Au-delà de la garantie financière, tous ces atouts font qu’ils peuvent compter sur moi.